C’est le titre que la plupart des éditeurs français ont cherché à acquérir ces derniers mois, et c’est finalement Kurokawa qui l’a emporté. Resident Evil - Marhawa Desire est une adaptation manga du célèbre jeu Resident Evil scénarisé par Capcom. L’opus s’intègre dans la chronologie des derniers jeux sortis et à venir, notamment le 6ème épisode qui est prévu pour novembre 2012 sur Xbox et Playstation 3. Ce manga est dessiné par Naoki Serizawa.

Resident Evil – Marhawa Desire regroupe tout ce qui a fait le succès du jeu vidéo : de l’action, un côté thriller biologique et l’affluence de morts-vivants. Marhawa est le nom de l’école dans laquelle se déroulent les faits. L’établissement, situé non loin de Singapour, forme des jeunes élèves venus de l’Asie entière à la profession de tireur d’élite. Mais une « rage » incontrôlable et inexplicable semble soudain envahir les élèves, c’est pourquoi la mystérieuse direction de l’établissement appelle en urgence Doug Wright, célèbre professeur en biotechnologies,  pour qu’il vienne enquêter dans le plus grand secret.

Ce premier tome met le lecteur dans le vif du sujet tout de suite. Capcom fait dans le sensationnel immédiatement et la sauce prend. Les scènes d’action servent à la fois à comprendre qu’un réel danger est en train d’émerger et à mettre en avant le personnage principal Chris Redfield. Autre élément positif, 
il est très plaisant pour le lecteur de constater que le héros qu’il connait reste le même, pragmatique et charismatique, se comportant toujours en réel leader. Sa nouvelle partenaire, Merah Biji, jolie jeune fille, introduit quant à elle avec succès un peu d’humour dans l’ouvrage.

En outre, les dessins sont beaux, Naoki Serizawa a un formidable coup de crayon et retranscrit parfaitement l’ambiance du jeu vidéo. Ses dessins mettent en valeur toute la dynamique de l’action. 
Les planches sont épatantes et 
le lecteur se surprendra régulièrement à prendre le temps d’admirer certains dessins, aucun détail n’étant laissé au hasard.
Tout en conservant un réel dynamisme, l’ouvrage met progressivement en place les différents éléments qui permettent de 
recréer l’atmosphère lugubre qui 
a construit la popularité des 
Resident Evil. Ce premier tome s’avère donc parfaitement fidèle 
à l’esprit de la série. C’est avec plaisir que le lecteur retrouve 
Chris Redfield, la BSAA et la très mystérieuse Umbrella dans une histoire inédite parfaitement 
scénarisée et dessinée par 
le talentueux Naoki Serizawa. 

Ce premier opus est une sorte 
de volume introductif convaincant qui présente les personnages et l’ambiance ; il met tout de suite 
la barre très haut pour la suite 
de la série qu’on attend avec 
impatience de pouvoir dévorer.


© CAPCOM CO., LTD. ALL RIGHTS RESERVED 
© 2012 NAOKI SERIZAWA (AKITASHOTEN JAPAN)