L’ISRP

institut supérieur de réeducation psychomotrice

 

L’ISRP offre le meilleur cadre pour devenir psychomotricien et acquérir toutes les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice. Il est clair que la simple délivrance du programme officiel ne fait pas la formation, c’est juste le minimum qu’une école doit offrir. Vous deviendrez psychomotricien en intégrant des compétences à plusieurs niveaux.


Créé il y a plus de 40 ans, l’Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice est le plus important Institut de Formation en Psychomotricité de France. Il forme de futurs psychomotriciens à Paris et Marseille.

 

Membre du Pôle Euro Universitaire de Santé, l’ISRP est installé dans ses locaux de la Porte de Saint Cloud et au cœur de l’hôpital Ste Marguerite à Marseille.

 

Mais l’ISRP c’est également une formation ouverte à tous grâce à l’alternance ou aux bourses. Quelques chiffres de l’alternance en psychomotricité. Une demande en constante évolution.

• La première promotion en 2008-2009 comptait 6 alternants.

• En 2013-2014, 145 contrats sont signés à Paris et 32 à Marseille. Ce sont près de 180 étudiants qui bénéficient de l’alternance et reçoivent ainsi un salaire, sans
payer de frais de formation.

 

Les alternants effectuent leur alternance sur des populations variées :

• Personnes âgées

• Enfants et adolescents

• Adultes

 

La psychomotricité s’est considérablement développée ces dernières années pour répondre aux besoins importants en professionnels exprimés dans les différents plans de santé publique gouvernementaux offrant ainsi des perspectives professionnels exceptionnelles. 

 

 Au-delà du Diplôme d’état, l’ISRP propose également des programmes de formations post-Bac de type Master (Master Internacional en Psicomotricidad/Master International en Psychomotricité en partenariat avec les universités de Murcia (Espagne) et de Vérone (Italie) ; Master Diapason ).

 

L’ISRP est également une école internationale, agréée Erasmus, qui permet à ses étudiants de participer aux programme d’échanges universitaires et qui accueille chaque année des étudiants étrangers en son sein. Partenaire de nombreuses universités étrangères (Europe, Continent Américain, …), elle offre la possibilité de riches échanges aux étudiants et enseignants.

 

La psychomotricité est une profession d’avenir, accessible, en plein développement, qui offre une activité professionnelle variée, au contact des patients de tous âges, permettant au psychomotricien de mettre en œuvre toute sa capacité de création. 

 

JE VEUX DEVENIR UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ, 

COMMENT CHOISIR?

 

Soigner, c’est de la relation d’aide, une éthique et un ensemble théorique et pratique spécifique à chaque profession. Se tourner vers les personnes en situation de fragilité, par leur âge (bébé, enfant ou personne âgée), leur pathologie  (maladie, traumatisme…), leur hérédité (maladies génétiques), leur mal-être (douleur physique ou psychique), etc., c’est la dimension principale de ces métiers.

 

La science identifie régulièrement de nouvelles maladies et la civilisation produit sans cesse de nouveaux dérèglements, la population s’accroît et vieillit et les besoins de santé publique sont sans cesse plus nombreux. Dans ce contexte, les opportunités professionnelles des soignants sont innombrables. C’est l’assurance pour chacun de construire un parcours individuel où il trouvera son épanouissement et sa sécurité.

 

« Bon, je sais que je veux être un ou 

une professionnelle de santé, 

mais alors sur quelles bases choisir 

son futur métier ? »

 

Tournons-nous vers les auxiliaires de médecine parmi lesquels les infirmiers, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les orthophonistes et les kinésithérapeutes. Tous travaillent en équipe pluridisciplinaire, et sur prescription médicale.

Tous visent au rétablissement de la santé, à amoindrir les séquelles d’un traumatisme ou d’une déficience, à améliorer la qualité de vie et le confort de personnes fragiles ou en situation de handicap. Pour vous déterminer vis- à-vis d’une profession, il faudra chercher des correspondances avec votre personnalité, vos centres d’intérêts.

Pour vous déterminervis-à-vis d’une profession, il faudra chercher des correspondances avec votre  personnalité, vos centres d’intérêts.”

 

• Dans les professions de la réadaptation, si vous pensez que l’important pour quelqu’un c’est qu’il dispose du maximum de ses fonctionnalités motrices, qu’il puisse être agile, habile, physiquement fort, vous pencherez plus facilement vers la kinésithérapie aux innombrables possibilités.

 

Peut-être êtes-vous littéraire et appréciez lalangue, la qualité de l’expression orale, de la prononciation et de la diction, la musique de la grammaire et de l’orthographe. Vous donnez aussi  de  l’importance à la récupération des fonctions d’expression orales ou écrites pour la restauration de l’autonomie des personnes. Alors très certainement ce magnifique métier qu’est l’orthophonie est fait pour vous.

 

Si vous pensez que c’est par l’activité qu’onse reconstruit ou qu’on se développe, quel’adaptation de l’environnement est une formidable façon de faire retrouver de l’autonomie à des personnes à mobilité réduiteou déficientes sensorielles alors l’ergothérpie vous conviendra.

 

Enfin si vous donnez de la valeur à l’équilibre entre le corps et le psychisme, vous aimez avoir une approche globale de la personne. Vous avez le sentiment qu’une personne ne se réduit pas à une somme de fonctions, mais que l’identité, la sensibilité individuelle sont essentielles à appréhender et à mobiliser pour qu’une personne se développe ou récupère des fonctions altérées, alors très certainement la passionnante et créative psychomotricité vous tend les bras.

 

 

Le Pole Euro Universitaire de Santé, répond à toutes vos questions. L’ISRP (Institut de Formation en Psychomotricité), Expersanté (Préparation aux concours paramédicaux), l’UEFP (Unité Européenne de Formation Permanente) et l’ALIP (Alliance Linguistique Interculturelle de Paris) constituent le Pôle Euro Universitaire de Santé dont la vocation est d’assurer :

• Des formations initiales (grade L ou niveau M1, prévu par la réingénierie)

• Du développement professionnel continu (DPC)

• Des mises à niveau préparant aux concours

• Des formations complémentaires de typeM2 en convention avec des universités françaises et étrangères

• Des échanges européens (Erasmus) ou internationaux en lien avec Campus France

• Des recherches fondamentales

Des coopérations de formations sanitaires (Kiné, Psychomotricien, Ergo, Orthophonie)

• La coopération des établissements privés assurant des missions de service public et l’université française.

 

www.polesante.eu

 

Le concours d’entrée se déroulera le samedi 23 mai 2015

 

 ISRP 

19-25 rue Gallieni 

92100 Boulogne Billancourt 

01 58 17 18 50 

 

infos@isrp.fr

www.isrp.fr

 

 

Psychomotricien : un métier qui donne du sens

 

 

Née il y a  près de 40 ans, la psychomotricité est une profession leader dans le monde paramédical. Présente aujourd’hui dans la plupart des domaines de santé, ce tout le long de la vie. Son objectif est de prévenir et soigner des troubles d’origine physique et/ou psychique affectant le sujet dans son quotidien, que ce soit au travers de sa relation aux autres ou  de sa capacité d’adaptation à son environnement et ses contraintes. Le corps, tant dans sa dimension physique et psychique, est le sujet central et la modalité d’action thérapeutique principale de son intervention.

 

 

Les modalités d’action thérapeutique sont riches et variées. Elles s’appuient en premier lieu sur une évaluation des troubles psychomoteurs. Ce bilan psychomoteur est une démarche à la fois rigoureuse et adaptée à chaque type de population, qui permet à chaque psychomotricien de proposer une réponse thérapeutique précise et cohérente avec les difficultés globales du patient.

 

Le psychomotricien a  recours à diverses médiations thérapeutiques tirant leurs origines dans les exercices de maîtrise du mouvement, les méthodes de relaxation et autres activités artistiques ou d’expression corporelle telles que la danse. Son champ d’action s’étend du nouveau-né à la personne âgée en passant par les périodes de l’enfance, de l’adolescence et de l’âge adulte.