Une prépa accompagne votre réussite.

ETIENNE GEOFFROY SAINT-HILAIRE

CM : Pouvez vous nous présenter l'école?

AU : Le Cours Etienne Geoffroy Saint-Hilaire est à la fois un lycée pilote, une prépa BCPST agro-véto et des prépas paramédicales. La prépa BCPST permet d'entrer dans les grandes écoles à vocation biologique, nous sommes seuls en France, dans le privé, à posséder une telle filière d'excellence. Nous sommes aussi un acteur majeur du paramédical avec les prépas kiné ou audioprothésistes pour ne citer que les plus emblématiques.

CM : Quels sont les enseignements dispensés dans les prépas du Cours Etienne Geoffroy Saint Hilaire?

AU : Les prépas BCPST conduisent aux concours des écoles vétérinaires (ENV) ou à ceux des écoles d'ingénieurs agronomes, comme Agrotech Paris par exemple. Les matières enseignées dans ce type de cursus sont principalement des mathématiques, de la physique, de la bio, de la chimie et, à côté de cela des matières comme l'anglais ou la philosophie; les matières littéraires étant plus anecdotiques puisque ce sont avant tout des études ultra scientifiques. Les prépas paramédicales sont des cursus extrêmement exigeants en maths, physique, biologie, chimie suivant les filières. Les écoles devenant de plus en plus sélectives, les élèves qui veulent se donner une chance d'y réussir doivent consacrer 100% de leur énergie à leur année de prépa. Au Cours Etienne Geoffroy Saint-Hilaire, nous apportons un réel suivi personnel qui maximise les chances de nos élèves. Les enseignants, triés sur le volet, apportent un soutien constant à nos étudiants. Il n'est pas rare de voir nos professeurs rester tard le soir pour expliquer des points de cours mal compris ou pour donner des conseils pour gagner en vitesse.

CM : Quels sont les atouts d'EGSH ?

AU : L'école a été complétement rénovée dans ses moyens, son équipe pédagogique et sa direction administrative il y a un an. Nous avons un corps enseignant rompu aux concours puisque ce sont dans l'ensemble des profs plutôt jeunes, mais aussi d'expérience et à l'écoute de leurs étudiants, engagés dans leur réussite. Ils sont souvent agrégés, travaillent dans les plus grands lycées publics français (Janson de Sailly, Henry IV, Saint Louis...) Ils sont eux mêmes issus de ces prépas! Je dirai donc que la qualité de l'enseignement est la première qualité d'EGSH. Le deuxième atout, c'est la taille de l'école. On ne prend qu'une vingtaine d'élèves par promotion, cela permet de jouer sur leur niveau. Un élève qui n'a pas forcément le profil d'un prépa type pourra réussir à EGSH du fait de la qualité de l'encadrement dont dispose l'école. Le niveau de l'équipement est aussi un atout puisque nous avons un laboratoire, des tableaux intéractifs, des salles équipées pour recevoir du matériel informatique, des programmes pédagogiques à la pointe. Tout cela est extrêmement important pour permettre à nos élèves de mieux travailler. Nous avons par exemple une solution dédiée pour l'apprentissage des langues étrangères (wordspal) et qui fait de nous une école pilote dans ce domaine. Ces exercices permettent à nos élèves d'avoir de très bons résutats sur la partie anglais de l'examen. Les paramédicaux bénéficient de la méthode cervo coaching pour les tests psychotechniques ce qui leur permet de survoler l'épreuve au moment des concours. De même avons nous mis en place un cours intitulé "apprendre à apprendre" pour stimuler les capacités cognitives de nos élèves. EGSH est résolument à la pointe de tout ce qui se fait de mieux en matière de pédagogie active.

CM : Que faut-il pour intégrer une  prépa scientifique telle que la votre?

AU : pour entrer dans une prépa BCPST ou paramédicale, il faut avoir impérativement un bac S et de préférence avec mention car la filière agro-véto c'est maths sup maths spé en bio tandis que les concours paramédicaux sont devenus vraiment très sélectifs. Au Cours Etienne Geoffroy Saint-Hilaire, on peut accepter des élèves sans mention mais dans ce cas, on s'assure que leur motivation leur permet d'entrer dans un cursus aussi rigoureux.  Avec les moyens que nous mettons en oeuvre, nous savons qu'un étudiant vraiment motivé finira par réussir.

CM : Quelle ouverture professionnelle offre la BCPST?

AU : Sans parler de véto, beaucoup de métiers de demain sont orientés vers la maîtrise des sciences du vivant. La prépa BCPST est donc une filière d'avenir. Les ingénieurs agronomes sont très recherchés sur le marché du travail et les taux d'emploi à la sortie des grandes école d'agronomie sont de 100%. Cette filière mérite que l'on s'y attarde car les opportunités professionnelles qu'elle autorise sont sans égales: agences gouvernementales, collectivités territoriales, parc régionaux, entreprises du CAC 40, start up innovantes, tous les secteurs ont besoin de ces scientifiques de terrain. Sans parler  de l'ouverture internationale car nos ingénieurs sont très demandés aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Afrique et en Asie. C'est à l'ensemble de ces opportunités qu'un élève de BCPST va avoir accès en intégrant une des grandes écoles du concours.   

CM : Comment intégrer une prépa EGSH?

AU : Il faut télécharger depuis notre site internet le dossier de préinscription et nous le faire parvenir. Nous analysons le dossier, faisons venir le candidat pour tester sa motivation. Nous lui donnons ensuite notre réponse.


TÉMOIGNAGES :  

Madame Deneux, agrégée de biologie
« EGSH est une école qui encadre les élèves d’une manière vraiment 
intéressante. Avec des méthodes de travail innovantes, les élèves de 
terminale S progressent très rapidement, c’est une vraie satisfaction pour une enseignante. »



Contacts
Cours E. Geoffroy Saint Hilaire - Cours privé hors contrat
adresse : 24, rue Charcot - 75013 PARIS
Tèl. : 01 45 85 58 94 - Fax : 01 45 85 85 76

www.cours-egsh.fr

Lucas
«L’équipe pédagogique est très bonne, hautement qualifiée et proche de l’élève.»

 

Jessica
«Les enseignants m’ont donné confiance en moi et permis de combler mes lacunes.»

 

Audrey
«EGSH c’est une méthode, un encadrement et des entrainements très efficients. Le suivi de chaque élève se fait tout au long de l’année.»

 

Florian
«Ce qui est surprenant à EGSH c’est l’ambiance de travail. Il faut le vivre pour le croire, les professeurs (une majorité d’agrégés) nous aident vraiment, ils restent tard le soir en études dirigées, on se sent soutenus.»