VAINCRE 
L’ÉCHEC SCOLAIRE !

Par Anne-Lise Lecointre

Octobre symbolise le début de l’année… 
Le premier conseil de classe est dans la ligne de mire. Or, d'ores et déjà, on ne peut pas dire que vos notes soient au beau fixe… 
En effet elles accompagnent les baisses 
de température et vous ne savez plus comment vous en sortir. 
Pas de panique ! Rien n’est encore perdu : il existe diverses solutions pour remonter la pente…

 

 

Planifier son travail


La plupart du temps, les mauvaises notes sont dues à un manque de travail ! Vos capacités intellectuelles ne sont pas ici en jeu et il vous est tout à fait possible d’atteindre 
la moyenne. Pour cela, une seule solution : prendre les choses en main et planifier son travail.
En effet c’est une très bonne habitude 
qui présente de nombreux avantages : 
cela permet de gagner du temps ( car on travaille toujours plus efficacement quand le temps est limité ), 
d’éviter la fatigue ( dans la mesure où l’esprit est dégagé de tous les soucis 
liés aux retards et aux oublis ), d’être efficace ( le plan indique 
les priorités et évite de perdre 
du temps à rêver avant de décider ce que l’on va entamer ).


Pour parvenir à votre but, c'est-à-dire 
passer dans la classe supérieure, 
il faut vous fixer des objectifs. 
Par exemple : obtenir la moyenne dans toutes les disciplines, améliorer 
un groupe ou une matière, combler une ou plusieurs lacunes, etc…. Attention cependant, n’oubliez pas que les objectifs que vous allez vous fixer doivent être réalisables, chiffrés et datés. Vous serez 
ainsi plus motivé ! Deuxième 
condition essentielle de la réussite de la planification : l’efficacité. 
En effet si votre plan est purement subjectif et aléatoire, il ne vous sera d’aucune utilité. Alors pour agir au mieux, 
veillez à respecter quelques règles de bases. Tout d’abord il faut travailler aux 
meilleures heures de la journée pour les travaux les plus difficiles.

Alors retenez :

• de 9 à 12 h = bonne période de travail

• de 17 à 19 h = période favorable à la mémorisation à long terme
• avant de dormir = période idéale pour la mémorisation.


Autre conseil de base : prévoyez le temps nécessaire ! Ainsi consacrez 
le minimum de temps à ce qui est facile, réservez plus de temps pour ce 
qui est difficile ou pour ce qui vous ennuie, commencez votre journée par les travaux les plus ardus ou les plus importants et évitez si possible de 
quittez votre travail avant de l’avoir terminé, sauf pour de courte pauses.
Enfin, contrôlez vos réalisations car un plan de travail n’est utile que s’il est suivi 
d’effets. Pour cela, chaque soir, barrez ce qui a été effectué, reportez ce qui reste sur les jours suivants et consultez votre programme du lendemain.

Les cours particuliers
Si vous avez peur de ne pouvoir vous raisonner seul, optez pour les cours particuliers. C’est la solution la plus en vogue du moment et plus d’un élève 
sur quatre y a déjà eu recourt. Au choix : soutien quotidien, soutien hebdomadaire, soutien pendant les vacances scolaires, préparation aux examens… Prof à domicile, cours en mini groupe le mercredi ou le samedi après midi dans des établissements… Tout le monde y trouve son compte d’autant 
plus que toutes les matières et tous les niveaux y sont représentés.


Malheureusement fort de ce vent en poupe, les organismes de cours particuliers 
n’ont cessé de s’accroître depuis quatre ans à tel point qu’il est maintenant 
devenu difficile de s’y retrouver ! Alors pour être sur de ne pas vous tromper, 
faîtes confiance à des valeurs sûres comme Acadomia, les cours Legendre, Top Profs, Keepschool ? Anacours, etc… De plus depuis 1996 une réduction d’impôt est accordée au soutien scolaire ( 50 % sur une somme n’excédant pas 10 000 euros par an et par foyer ) permettant à tous d’en profiter !
D’autre part, pour tous ceux et celles qui ne veulent pas bouger de chez eux ou rencontrer un professeur, il existe des cours particuliers virtuels sur le net, 
tantôt gratuit et tantôt payants. Alors si vous êtes intéressez nous vous conseillons :


www.ruedesecoles.com : ce site rapide et sobre présente beaucoup d’exercices. Il est très complet et surtout gratuit !
www.parascool.com : l’atout de ce site qui s’autoproclame « numéro 1 
du soutien scolaire sur Internet » réside dans ses exercices corrigés en direct. 
Comptez 37€ pour la version luxe avec tuteur.
www.keepschool.com : toutes les matières, aides aux devoirs et forfaits révision sous forme de fiches et de quiz. Comptez 94€ pur l’accès aux fiches et une réserve de 600 points.
www.abcbac.com : en relation avec Nathan, ce site vous propose de travailler votre bac en ligne. Comptez 15 euros par mois.
www.exam.fr : ce site vous permet de réviser les programmes du secondaire 
à l’aide de QCM accompagnés de rappels de cours. Site gratuit.

 

 

Les manuels de soutien scolaire
Néanmoins, pour ceux qui ont besoin d’être aidé mais qui  préfèrent travailler seul au contact matériel du livre, il demeure les classiques manuels de soutien scolaire réalisés par des professeurs. Ces manuels constituent une base de travail très riche pour reprendre ou approfondir 
ses cours. Analysez-les au cas par cas !
En effet si en français vous buttez sur la méthode du commentaire composé, prenez un manuel de méthodologie et si, au contraire, 
en mathématiques c’est l’application 
des cours qui vous résiste, achetez un manuel d’exercices corrigés afin 
de vous entraîner. Vous devez choisir 
celui qui vous convient le mieux selon la nature de vos difficultés, et si vous êtes en terminale, n’oubliez pas les annabacs, ils vous sont directement destinés !  

 


Se réorienter ?
Si vous avez tout essayé et que rien 
n’a marché, vous pouvez toujours envisager une réorientation. En effet 
trois échecs scolaires sur quatre sont dus à une erreur d’orientation. Alors à vous d’inverser la tendance !


Si en seconde, vous n’avez pas fait les bons choix pour la section de première qui vous intéresse, ce n’est 
pas catastrophique. En effet, il est 
parfois prévu des séances de rattrapage 
pour les élèves qui n’auraient pas pris 
le bon wagon. Ainsi viser une première 
ES sans avoir suivi en seconde l’enseignement de détermination 
de sciences économiques et sociales 
est possible, tout comme intégrer une première technologique STI ou STL sans avoir suivi les enseignements 
de détermination adéquats en 2de. 
Dans tous les cas, c’est votre motivation 
et vos capacités de travail qui compte. 
Alors renseignez-vous bien avant de prendre une décision trop hâtive !


Qui plus est, si votre erreur d’aiguillage 
intervient en première, sachez que contrairement aux idées reçues, il est 
possible de se réorienter. En effet plutôt que d’accepter un redoublement 
en première S, vous avez la possibilité 
de passer en première ES ou même L. 
Les filières ne sont pas fermées les 
unes entre les autres et tout dépend 
de vos dispositions et de votre volonté 
de réussite ! D’autre part, en cas de 
réelles difficultés en première générale, 
vous pouvez toujours opter pour les 
filières technologiques qui présentent 
de multiples possibilités. Alors rendez 
vous au CIO pour en savoir plus !


Vous avez désormais toutes les clés en main pour réveiller le bon élève qui sommeille en vous, alors faîtes en bon usage !