Maître-nageur : un métier passion 
aux multiples facettes


Loin des clichés habituellement consentis, le métier de Maître-Nageur Sauveteur (MNS) offre une carrière épanouissante de par la diversité des compétences qu’il nécessite.

Habituellement associée à la surveillance des plages et des lieux de baignade, la fonction est, en fait, principalement orientée vers l’encadrement des activités physiques auprès d’un large éventail de publics.

S’intégrant dans le dispositif des BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports), le BPAAN fait de son titulaire un professionnel du sport intervenant dans les domaines suivants : 


• L’enseignement de la natation

• La découverte des activités de la fédération

• L’animation de cours liés au bien-être et à la santé

• Et la surveillance et la sécurisation des lieux de baignade

 

 

 


Enseigner la natation

Activité principale du métier de maître-nageur, l’apprentissage de la natation prend diverses formes et concerne un large éventail de publics : 

• La Natation scolaire : 

“Bien plus qu’une simple activité sportive, la natation scolaire a avant tout pour but de prévenir les accidents de noyade“. 

Les cours de piscine peuvent être proposés dès la maternelle et tout au long de la scolarité de l’enfant, jusqu’au lycée (avec une option natation au bac). 


• Les cours de Natation, en individuel, en collectif, en piscine ou chez le particulier : 

Ces cours s’adaptent à tous les types de publics. Le maître-nageur peut enseigner la natation sous statut salarié ou sous le régime de l’auto-entrepreneur, en structure durant l’année ou en saison (l’été en bords de plage, campings, piscines estivales, etc) 


• Les Bébés nageurs : 

“Favoriser un temps familial à la découverte de l’eau et découvrir de nouvelles sensations“. 

Dans l’eau, l’enfant adopte un comportement moteur différent de celui utilisé au sol : il s’adapte à de nouveaux repères, il découvre des postures et des mouvements inédits, il apprend à contrôler sa respiration. Cet environnement stimulant favorise son développement psychomoteur. 


• L’Aquaphobie : 

“Un Français sur cinq ne se sent pas à l’aise dans l’eau“ 

Désinhiber certaines peurs à l’eau et favoriser l’épanouissement personnel : tels sont les objectifs de l’aquaphobie. 

Les cours d’aquaphobie se destinent principalement aux personnes qui sont attirées par l’eau et qui ont envie de pouvoir nager sereinement. 

De nombreuses piscines proposent cette activité sous forme de stage ou de leçons régulières. 

En groupe restreint, vous apprendrez à «apprivoiser» l’eau à votre rythme, en commençant par revoir les techniques de respiration, d’immersion et de flottaison. 


• Le perfectionnement 

Celles et ceux qui désirent améliorer leur technique de glisse ont également la possibilité de se perfectionner : quatre nages sont référencées : 

- La Brasse 

- Le Crawl 

- Le Dos 

- Le Papillon


Initier et accompagner 

Polyvalent, le maître-nageur participe également à la découverte et à l’initiation des publics aux autres disciplines de la Fédération Française de Natation (FFN) : 

• La natation sportive 

• La nage en eau libre, 

• le Water-Polo, 

• le Plongeon, 

• la Natation Synchronisée 


Animer et motiver 

Les Centres Aquatiques s’orientent désormais vers les activités de loisir et de bien-être. Ainsi, l’enseignement de la natation, qui représentait l’essentiel du métier de maître-nageur il y a encore une quinzaine d’année, s’est étoffé de disciplines nouvelles, imposant aux MNS l’acquisition de compétences et de savoirs sans cesse croissants. 


• L’Aqua Gym : 

“Se muscler en entretenant sa mobilité“. 

L’Aqua Gym est un excellent moyen d’allier l’aspect détente/plaisir de la piscine et les bienfaits d’une activité sportive. 

L’aquagym est particulièrement adaptée à ceux qui ne sont pas forcément de grands sportifs. 

Cette activité est dérivée des disciplines habituellement enseignées en Centre de remise en forme. Elle nécessite une maitrise de la relation musique/mouvement ainsi qu’une bonne condition physique. 


• L’Aqua Bike ou Aqua Cycling : 

“Se muscler en entretenant sa mobilité“

Ces cours se déroulent sur vélo et ont un impact important sur le coeur tout en préservant les articulations. 


• L’Aqua Jumping et l’Aqua Stand-Up : 

“Tonicité des membres inférieurs et proprioceptivité“.

En Aqua Jumping, le trampoline permet d’améliorer la tonicité des jambes. Pour l’Aqua Stand-Up, une planche de surf permet de développer les notions d’équilibre et de proprioceptivité. 


• L’Aqua Palming et l’AquaTwin : 

“Développer ses capacités physiques“

Plus proches de la natation, l’Aqua Palming et l’Aqua Twin utilisent réciproquement des palmes et des semelles lestées afin d’augmenter le travail musculaire lors de séances intégrant les diverses nages.




Surveillance et sauvetage

Au-delà de l’enseignement des activités associées à la natation, le maître-nageur assure la surveillance et la sécurité des lieux de baignades dont il a la charge. 

A ce titre, il est avant tout un sportif affuté et entrainé à intervenir dans des situations d’urgence.


Le BPAAN intègre le Brevet National de Sécurité et de Surveillance Aquatique (BNSSA :
délivré par le Ministère de l’Intérieur). Ce diplôme donne à son titulaire les compétences de : 

• Surveiller et sécuriser les lieux de baignade. 

• Intervenir en milieu aquatique en cas de noyade. 

• Apporter les gestes de premiers secours aux victimes avec notamment l’utilisation de l’oxygénothérapie. 

• De permettre l’évacuation du blessé 

Divers lieux de baignade sont référencés, tels que : 

- Piscines d’accès payant publiques ou privées 

- Bords de mer 

- Lacs et étangs 

Surveiller, informer, sécuriser, intervenir, apporter les gestes de premiers secours et permettre l’évacuation des victimes : telles sont les missions de base du Maître-nageur Sauveteur. 

Il est appelé à intervenir dans de nombreuses situations et se doit de faire preuve d’autorité auprès des divers publics qu’il accueille. 

Il est le garant de la sécurité des baigneurs et à ce titre les notions de responsabilité et de clairvoyance sont omniprésentes. 

Afin de maintenir ses aptitudes, des exercices de mise en situation sont organisés régulièrement. 


Les prérogatives imposent également à ce dernier de suivre une formation continue annuelle (dans le cadre du PSE1) et de renouveler le BNSSA tous les 5 ans. 

 




Un secteur en pleine mutation

Centres aquatiques, espaces aqua-ludiques, SPAS, clubs de forme, maisons de retraites, centre de vacances, piscines municipales, piscines d’été, hôtels, centres de rééducation par l’eau, centres de thalassothérapies, surveillance des lieux de baignades… 

L’offre est si importante que de nombreuses structures sont aujourd’hui en difficulté de recrutement… 


En France, depuis une quinzaine d’année, le parc vieillissant des piscines Municipales est progressivement remplacé par des centres aquatiques innovant à forte capacité d’accueil. Ces mégastructures sont désormais orientées vers les activités ludiques et de loisirs.

Les publics cherchent aujourd’hui :

• à se détendre et à se divertir en famille (rivière sauvage, toboggans, bains à remous, jardins aquatiques, plages extérieures, …)

• à maintenir leur niveau de condition physique (natation, aquagym et dérivés, …)

• et à récupérer (SPA, espace détente, ...)


Ces modifications de fond imposent aux MNS une polyvalence et la maitrise d’un éventail de compétences de plus en plus important : 

• La relation musique mouvement 

• L’enseignement d’une dizaine d’activités dérivées de l’aquagym 

• La surveillance d’espaces de plus en plus diversifiés

• La mise en place et la gestion d’évènementiels 






Un métier passion dans un secteur qui recrute

Qu’est-ce-que le BPAAN ? 

Le Brevet Professionnel des Activités Aquatiques et de la Natation est un diplôme de niveau IV délivré par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Il s’intègre dans le dispositif des BPJEPS qui permettent l’animation et l’encadrement des principales disciplines sportives pratiquées sur le territoire Français. 


Quelles sont les conditions d’accès à cette formation? 

Première étape : obtenir les TEP (Tests d’exigences préalables à l’entrée en formation). 

• Réaliser un 800m en moins de 16 minutes 

• Réaliser les 3 épreuves techniques issues du BNSSA 

Seconde étape : les tests de sélection de l’IRSS 

• Vous réalisez un 200m / 4 Nages, 

• Un écrit sur des connaissances générales 

• Un entretien expliquant votre projet de formation 


Comment se déroule la formation ? 

Celle-ci se déroule sous la forme de l’alternance. Ainsi, vous êtes : 

• 3 jours en structure de stage (une piscine par exemple) encadré par un Maître-nageur 

• 2 jours en formation à l’IRSS 

• De septembre à juin pour le site de l’IRSS de Rennes 

• De janvier à novembre pour le site de l’IRSS de Cholet 



Y a-t-il de l’emploi ? 

“Actuellement, 100% des stagiaires trouvent un emploi à temps plein en moins d’un an“ 

Les principaux employeurs sont les piscines municipales, les centres aquatiques publics et privés, les associations sportives, les centres de thalassothérapies, les clubs de remise en forme, les grands groupes touristiques (CLUB MED, PIERRE et VACANCES, MARMARA, etc). 

Bon nombre de maître-nageur utilisent également le statut d’auto-entrepreneur afin d’enseigner la natation et l’aquagym auprès des particuliers, des entreprises et des associations. 


Comment puis-je m’inscrire ? 

Il vous suffit de télécharger la fiche de candidature sur le site www.irss.fr, de la compléter et de nous la retourner à l’adresse indiquée.