LE LANGAGE DE L’ÉCRITURE

par Frédérique Réal

BD, poésie, forums, prose, philo, braille, sms, scénario, mots fléchés, journal intime, manuel IKEA… Les mots vadrouillent de partout! Qui a osé parler du déclin de l’écriture ? Un fleurissement de mots, oui!
Entre répondre à tes sms, raconter ta vie sur ton blog, chater avec tes potes sur msn ou écrire sur des forums, tu n’as pas une minute oups un mot à toi! Et c’est vrai que l’essor des outils multimédia a modifié notre façon d'écrire : c’est un prétexte à jouer avec les mots, les images et les sons! De la lettre manuscrite à l'e-m@il, du journal intime au blog, voici un instantané de l’écriture au XXIe siècle! Et le fruit d’une époque!

 

«Ce que j’aime, à la limite, c’est qu’on me donne la liberté de dire "merde".» William Sassine

 

Génération SMS, Blogs, Tchat

De nouveaux modes de communication défigurent notre belle langue française (kes kel raconte L ??) au grand bonheur de nos profs de grammaire et d’orthographe... Un nouveau mode de com’ à la limite de l’oral et de la phonétique, non codifié et très libre, qui laisse libre place à la créativité et à l’autonomie! Un p’tit jeu permanent, un langage efficace sans contraintes, imposé par le format limité (160 caractères) des sms.

 

Une voix entre la parole et l'écrit

Une nouvelle écriture ? Les sms et Internet ont généré un nouveau langage, branché et libre, et de multiples excès qui feront sûrement sourire les historiens de demain. C’est un foutoir pas possible, mais de là à dire que le langage SMS annonce une langue officielle : non! Pour la simple et bonne raison qu’elle est basée sur une phonétique aléatoire et qu’elle n’est ni structurée ni codifiée (mé, mè, ms, mes, mai etc. pour un tout petit «mais»!)

«Les mots de plus de quatre syllabes ne peuvent rien dire d’important.» Roger Caillois

 

SMS 

slt! dsl pr ta leur, gt oqp! g HT d fring 2 ouf! ms il pleu, vnr lol!! T 1viT 2m1 ché jul? chuis tro motiV lol! alé vi1!! jtapel qd jrentr! jtM for!! bizz

 

MSN

- Alor koi 2 9 ? Tas kc ac lotr naz ?

- loool nan jariv pa c cho

- aten jtenvoi 1 foto dun mec tro bo LS tomB!! c 1 bomb!!

- klR! mdr vasy c lom de ta vi, jte fil son msn

- lol aprè!! la fo kjy go

- okk bizou ++

 

«Faites des phrases courtes. Un sujet, un verbe, un complément. Pour les adjectifs, vous viendrez me voir.» Georges Clémenceau, (alors patron de l’Aurore, à ses journalistes.)

 

Ecrivain en 10 points

Papier mâché, mâcher ou ne pas mâcher ses mots

Des idées qui virevoltent et s’envolent

Une page blanche, désespérement…

Le crayon glisse sur le papier

L’encre coule et tâche le papier

Les mots jetés pêle-mêle, s’emmêlent

Langue fourchue, écriture tordue

Se taire, dire, ne rien dire

Tâche d'âme et ne pas gommer

Durer, faire de soi un moment d’éternité

 

«J'ai écrit pour me payer un appartement.» Louis-Ferdinand Céline

 

Traduire ta vision du monde

Ah, nos auteurs et leur griffe bien à eux… Le style coulé, fluide de Marcel Proust, le style parlé, un peu vociférant de Céline ou encore le style à la mitraillette d’Albert Camus…Pour nous faire part de ton propre univers, les mots percutent, résonnent! C’est le tohu-bahut, un vacarme pas possible, et tu comptes bien ne pas t’arrêter là.

À toi le type de police, la taille des caractères, le jeu des couleurs, le surlignement, le gras et l’italique… Et voilà soulignée l’atmosphère que tu veux créer au travers du ton et du registre de langue que tu as choisis, et d’un choix de mots riches et fabuleux! Allez un exemple pour la route et non des moindres! J’appelle à la barre… Cyrano de Bergerac! Et oui, sa fameuse tirade du nez! Admire comme la variation de ton est mise en valeur :

 

Cyrano

«Ah! non! c'est un peu court, jeune homme!

On pouvait dire… Oh! Dieu!... bien des choses en somme...

En variant le ton, par exemple, tenez :

Agressif : «Moi, monsieur, si j'avais un tel nez, il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse!»

Amical : «Mais il doit tremper dans votre tasse! Pour boire faites-vous fabriquer un hanap!»

Descriptif : «C'est un roc! c'est un pic!
c'est un cap! Que dis-je, c'est un cap?...
C'est une péninsule!»

Curieux : «De quoi sert cette oblongue capsule?D'écritoire,
monsieur, ou de boîte à ciseaux?»... 

 

C’est fou ce qu’on peut en dire de choses avec des mots, ça me laisse rêveuse, moi…

 

L'écriture automatique

André Breton nous confie la recette de cet art magique surréaliste :     

«On vide son esprit, on laisse jaillir les mots spontanément, on laisse parler le langage, s’opérer une sorte de dictée de l’inconscient, on transcrit strictement ce qui apparaît dans la conscience claire».    

 

Comment ?

Hop, une feuille de papier, un crayon et, ….mmm silence, tu fais le vide… tu ne penses à rien et tu te laisses aller, jusqu’au demi-sommeil… les mots coulent en désordre, tu écris vite, sans t'arrêter, sans même y réfléchir : «chaise, resto, jamais plus, crème, cuire les œufs, c’était elle» etc… Tout ce qui te vient à l’esprit…

 

Pourquoi ?

Et ton inconscient s’exprime! Libéré de toute censure, tu peux mieux rendre compte de la vérité et laisser parler tes émotions…

 

Résultats ?

Un bordel monstre! Des mots et des bouts de phrases qui ne veulent rien dire, que tu peines même à déchiffrer… Mais peut-être une surprise à la clé! Et si tu découvrais ce qui t’obsède, te fascine, te fait rêver sans le savoir…C’est un truc utilisé en psychanalyse, mais toi, ça sera pour le fun! À ton crayon!

 

Moi et mon lecteur

«Moi, je travaille en vous espérant pour lecteur.» Victor Hugo.

Un écrivain écrit toujours avec, dans un coin de sa tête, un «lecteur idéal» : celui qui saura apprécier la juste saveur de ses mots et de ses idées… Le Rouge et le Noir de Stendhal avait peut-être été imaginé pour une intellectuelle calfeutrée dans un salon bourgeois, aspirant liberté et évasion, par lassitude des mondanités…et pourtant, son bouquin est aussi tombé dans les mains de JP sur la ligne du métro 10 et sur fond de musique hard-rock. C’est une lecture clandestine, et c’est aussi ça toute la richesse de l’écrivain… De même qu’il n’y a pas qu’une seule lecture possible d’un même livre, ni qu’un seul lecteur… il y a autant d’univers derrière un livre qu’il y a d’imaginaires…

«D’ailleurs, c’est mon but (secret) : ahurir tellement le lecteur qu’il en devienne fou.» Flaubert.

 

Ton écriture en dit long sur toi…  ou les mystères de la graphologie…

Écriture grande avec des lettres rondes et irrégulières : alors toi, tu as une personnalité hors paire et pas question de te fondre dans la masse! Tu vis ta vie comme tu le sens et tu es toujours plein d’entrain, bohème, artiste et même philosophe

Écriture grande avec des lettres rondes et régulières : tu vis ta vie en technicolor, sans trop te poser de questions, ni prévoir de quoi demain sera fait… Zénitude et couleurs azurées! Ahh, advienne que pourra!

Écriture grande avec des lettres carrées : comme Trio, tu te fixes une ligne de vie irréprochable : «Un esprit de sainteté dans un super corps de champion» : à toi sport, diététique, éthique de vie et oust, négligence et laisser-aller. Et quand tu juges les autres, tu n’y vas pas de main morte!

Écriture moyenne avec des lettres rondes et régulières : Les amis ? Ah, tu en as un paquet! Sous une allure discrète, tu sais être aimable et te sacrifier pour les autres, évitant ainsi avec brio conflits et complications inutiles. Mais quand tu éclates, alors là, c’est le feu d’artifice!

Écriture moyenne avec des lettres carrées : fonceur et déterminé, tu as l’esprit d’un winner et pars toujours gagnant, d’ailleurs il est rare que tu n’obtiennes pas ce que tu veux… Les conflits ? Ca te stimule!

Écriture très très petite : toi, tu es du genre à ne rien laisser au hasard! Méticuleux et exigeant, tu te la joues pourtant bon copain et suis le mouv’ de ton groupe, sourire et bienveillance pour le bonheur de tous!

 

Zoom sur l’autobiographie : 

nombrilisme ou introspection ? Dis, ça te dit de raconter ta vie ? Tu sais, un récit rétrospectif ou tu nous parles de toi, et encore de toi! Avec sincérité et authenticité! Une façon sympa et narcissique de transmettre à une nouvelle génération la passion et les valeurs qui t’ont animé, un jour...

«Une autobiographie révèle généralement que tout va très bien chez son auteur, sauf la mémoire.» Franklin Jones.

 

Zoom sur l’écriture théatrâle : 

un échange direct avec le spectateur! Tranquillement vautré sur ton siège de la Comédie Française, tu comptes bien t’assoupir un peu…Mais l’intrigue s’accélère, les personnages courent, crient, se déchaînent sur scène et te voilà  cloué sur ton siège…et plié en deux de rire…et c’est quoi cette petite larme que je vois là, hein ? Le secret au théâtre ? Tu es complice de tout! Le comédien te livre ses réflexions ou de précieuses informations (voix off) et fait de toi son confident (monologue et aparté)…

 

Zoom sur les ateliers d’écriture : 

Envie d’écrire ? Et si tu découvrais la singularité de ton écriture, sa poésie et sa puissance… Et si tu explorais de nouvelles voies d’écriture : nouvelle, poésie, imaginaire, mémoire… Des ateliers d’écriture, il y en a à la pelle : sur le web, par e-mail ou en vrai! «Dérouille» l’écriture et prends vite ton envol sur la voie lactée des mots! Les ateliers d’écriture en France : http://www.linternaute.com/sortir/sorties/culture/atelier-ecriture/adresses.shtml

«On écrit avec son désir, et je n'en finis pas de désirer.» Roland Barthes

 

L'avenir de l'écriture

Avec l’ère du multimédia et d’Internet, on pourrait jeter nos pencils, non ? Surtout pas! Imagine… sur une feuille de papier, tu écris tranquillement tes gribouillis et hop, ils sont transmis sur un ordi, un PDA ou un téléphone portable! Magique, non ?! Le secret ? Un nouveau type de papier le PaperPC, un stylo optique et un périphérique Bluetooth… Et qui est le divin créateur high tech de cette petite merveille ? Claire-fontaine! Bon, il faudra attendre encore un peu pour que ça soit abordable, hein…

 

«Le lecteur se tue à abréger ce que l’auteur s’est tué à allonger.» Montesquieu