DEVENIR REALISATEUR, DIFFICILE MAIS PAS IMPOSSIBLE!

 

Par David SFEZ

 

Le Cinéma est un art accessible pour tous. Parmi ses nombreux adeptes beaucoup ont du rêver un jour de diriger les plus grands acteurs. Le métier de réalisateur reste accessible, mais il demande des conditions qui ne sont pas forcement à la portée de tous. Etre réalisateur ne s’improvise pas, cela demande de la patience, mais surtout du talent. Les plus grands Spielberg, Coppola, Tarrantino ont mis du temps avant de réaliser leurs premiers films, qui ont fait leur renommé.

Alors comment décrocher la palme d’or ou un oscar ? Zoom sur la profession de réalisateur…

 

Un réalisateur c’est quoi ?

C’est lui qui a la responsabilité de toute la création artistique du film. Il met en scène l’histoire à partir du scénario. C’est lui qui a l’idée du projet qu’il va filmer, il découpe en plans l’action à partir de la mise en scène, sur le plateau de tournage il dirige les comédiens.

En Europe le réalisateur est souvent celui qui a écrit l’histoire, d’où la notion de cinéma d’auteurs.

A Hollywood c’est plus souvent une personne choisie pour ses compétences, il n’intervient pas dans l’histoire. Ceci est souvent  le cas des réalisateurs de « blockbusters », qui sont les films à gros budget d’Hollywood.

Mais c’est avant tout un professionnel qui est rémunéré par une société de production, cette société finance le projet, et donne un salaire au réalisateur. La rémunération peut soit se faire sous forme de salaire fixe, ou bien selon le nombre d’entrées réalisées par le film, une fois dans les salles de cinéma.

 

 

 

Les différentes formations :

Le moyen le plus sur pour y parvenir, est de passer par une fac de cinéma, ou bien des écoles.

Tout d’abord l’Université, de son vrai nom la filière arts du spectacle mention « études cinématographiques et audiovisuelles » est présente dans 17 universités françaises. C’est par ce moyen que les étudiants sont formés de manière théorique sur le cinéma, ils peuvent y acquérir une culture générale importante, de plus vous aurez la possibilité de réaliser des minis films vidéo en équipe. Une fois un diplôme acquis les étudiants peuvent accéder à des écoles.

 

Ensuite il y a les diplômes professionnels : MST, licences professionnelles, IUP des métiers de l'audiovisuel, du cinéma. Un niveau Bac + 2 est requis.

Il existe également des BTS métiers de l’audiovisuel qui forme de bons techniciens, les meilleurs de cette filière pourront par la suite poursuivre leurs études dans des écoles.

Enfin concernant les écoles de cinéma, il y en a une quinzaine. Attention il faut distinguer deux types d’écoles : les privés dont le coût pour une année se situe entre 4600 et 5600 euros, elles sont accessibles sans trop de difficulté sur concours mais elles restent moins renommées que les écoles publiques.

 

 

Les publiques elle sont gratuites mais sont très sélectives. Il y en a deux :

- La première est l’École Nationale supérieure des métiers de l’image et du son, dite FEMIS, basée à Paris. Pour y renter il faut passer un concours accessible dès Bac +2, ou Bac + 3. Cette école a une réputation internationale, et l’enseignement est de qualité.

- La deuxième est  L’École Nationale Supérieure Louis Lumière (ENSLL), une formation son et image, destiné aux métiers de l’image la réalisation en fait parti. Pour y rentrer il faudra être Bac+2 et passer par un concours.

 Ces écoles forment au métier de réalisateur, mais l’enseignement a un caractère plus général, et l’on peut apprendre des autres métiers que la réalisation.

Les écoles de cinéma permettent à leurs élèves d’être formés aux métiers du cinéma, elles sont importantes car elles permettent d’être formés aux techniques de réalisation. Dans ces écoles vous pourrez faire vos premiers pas dans la réalisation, et avec des personnes qui vous encadreront tout le long de votre formation cependant renseignez vous bien sur le matériel dont dispose les écoles, et leur réputation. Toutes les écoles n’apportent pas les mêmes débouchés.

 

 

 

Ce qu’il reste à faire…

Cependant même si vous avez votre diplôme en poche, légalement vous devez avoir la carte CNC (Centre National de la Cinématographie) de réalisateur de long métrage. Pour obtenir cette carte il faut avoir réalisé des courts métrages, ou avoir été sur 3 longs métrages agréé par le CNC comme 1er assistant réalisateur.

Avant de prétendre accéder au poste de réalisateur, vous devrez sans doute gravir chaque échelon d’une équipe de tournage, vous commencerez certainement par porter des cafés. Ces stages sont rarement rémunérés, et parfois vous travaillerez durement mais ils sont formateurs. C’est avec ce genre d’expérience que l’on peut se faire une place dans le milieu en multipliant les contacts. Les contacts sont très important sans eux vous ne pouvez pas monter de projet.

 

 

 

 

Les moyens alternatifs

Francis Coppola avait déclaré qu’avec l’apparition des caméras numériques, « une fille de 10 ans pourra avec la caméra de son père décrocher un oscar », cette citation si elle parait exagéré reste partiellement vrai. Avec l’apparition des caméras numériques DV, et des logiciels de montage accessibles pour le grand public, n’importe qui peut réaliser son œuvre comme un court métrage (30 minutes maximum).Des festivals destinés aux amateurs existent, et restent un bon moyen de se faire connaître. Ces festivals peuvent être une porte d’entrée dans le monde du Cinéma.

Une fois votre chef d’œuvre réalisé vous pouvez toujours le mettre sur Internet, ou bien des extraits, une fois accessible à tous le bouche a oreille peut faire son effet.

Attention toutefois ces moyens restent très aléatoires.

 

 

 

 

Les conseils

Avant de réaliser un court métrage ou bien un film, le meilleur moyen est de regarder le plus de films possibles. Regardez les classiques du cinéma, et même les films de basse qualité, tout est bon à prendre. Ces visionnages vous permettrons d’avoir une culture cinématographique, et de mieux connaître les différentes manières de filmer, et donc de vous en inspirez. Dans une interview John Travolta déclarait qu’il était étonné de voir le nombre de films que Tarrantino regardait en permanence, même des films de série Z (films de mauvaise qualité  dans le jargon cinématographique).

Pour cela il est conseillé de prendre un abonnement aux cartes illimitées de cinéma (18 euros/mois environ), vous pourrez aller au cinéma souvent.

Faites preuve de créativité, pour percer dans le milieu artistique c’est avant tout l’œuvre qui compte. Si elle est originale, elle vous aidera à vous démarquer, ce qui sera un avantage.

Enfin la patience est la règle d’or si vous voulez réussir. Comptez au moins dix ans avant de pouvoir être à ce poste

 

 

Maintenant la route est longue certes, mais si vous faites preuve de motivation pour ce métier et que c’est votre unique objectif, il ne faut ni lâcher, ni se décourager.

Un jour si tout va bien, vous pourrez monter les marches à Cannes, ou bien entendre cette fameuse phrase vous être adressée « Le césar du meilleur réalisateur est attribué à … ».