ALERTE : PREMIERS SECOURS !

Adriana Karembeu ambassadrice de charme depuis 2000, sauver des vies 
en quatre gestes, « nous ne tolérons aucune souffrance »…
Tout cela doit vous faire penser aux campagnes chocs de la Croix Rouge française. Et vous, que savez-vous des gestes d’urgence ? 
Sauver des vies est-ce un don ?


Accident
Vous vous trouvez sur le chemin du lycée, vous êtes en retard comme d’habitude, et là, crissement de frein, collision, fracas, chute d’un corps…Par terre en face de vous gît un élève, en retard aussi et à pleine vitesse sur son beau scooter débridé. Que faire, il ne se relève pas ? Ne paniquez pas, si vous êtes le seul témoin, il existe des gestes qui sauvent, si il y a plusieurs témoins espérons qu’il y ait un médecin ou un initié à l’AFPS. Récapitulons les quatre règles d’or en cas d’accident.


1° Pas de risque inutile
Dans chaque situation d’accident, vous devez d’abord vous protéger 
pour pouvoir examiner et mettre en sécurité les lieux et protégez ensuite les personnes. Puis composez le 15 ( SAMU ), le 18 ( pompiers ), ou le 112 ( numéro européen d’urgence ). Pour renseigner les secours efficacement, vous indiquez, votre numéro de téléphone, au cas où il y ait une coupure ou une panne de batterie. Ensuite, vous précisez et localisez la situation, les dangers, le nombre de personnes blessées et leur description. Surtout ne raccrochez pas avant qu’on ne vous le dise et attendez d’éventuelles descriptions.


2° La position latérale de sécurité
Après la phase d’alerte, il est de votre devoir, de vous occupez de la victime à moins qu’il y ait quelqu’un de plus expérimenté que vous.
Pour cela, prenez lui la main et demandez lui : « si vous m’entendez, serrez-moi la main ou clignez des yeux ».
Si la victime ne réagit pas, assurez-vous qu’elle respire et prévenez les secours de son état. Puis en attendant leur arrivée, il est impératif de la mettre en position latérale de sécurité ( PLS ), c’est-à-dire de basculer sa tête en arrière pour éviter que la victime ne s’étouffe avec sa langue ou en vomissant, puis faire rouler la victime sur le côté avec un bras sous la tête.


3° Le bouche-à-bouche
En général, ce moment là vous interpelle et vous rappelle de vagues souvenirs de maillots rouges dans Alerte à Malibu !
Si la victime, à moitié noyée, est inconsciente et ne respire pas, allongez-la sur le dos, sur un plan dur, pas sur un lit. Agenouillez-vous à ses côtés, maintenez la tête basculée en arrière. Avec une main, pincez-lui le nez et avec l’autre gardez le menton relevé vers le haut. Maintenant, à vous de jouer, prenez une longue inspiration et mettez votre bouche largement ouverte sur la sienne comme quand vous gobez celle de votre petit(e) ami(e). Sauf qu’après vous soufflez deux fois dans sa bouche, sans la langue bien sûr, de façon à ce que sa poitrine se soulève. Après deux insufflations, si la victime ne respire pas soit vous partez en courant soit vous improvisez dans le massage cardiaque, 
le mieux étant quand même de jouer le héros s’il n’y a personne !


4° Le massage cardiaque
Dans le cas où la victime adulte est inconsciente, ne respire plus et ne présente pas de signe de circulation sanguine, c’est-à-dire pas de pouls, appelez le plus vite possible le 15.
Ensuite, passez à l’action.
Mesurez la distance du trou entre les clavicules au début du ventre sous 
la poitrine ( l’endroit où les côtes forment un v à l’envers ) puis à la moitié, donc sur le bas du sternum qui est la partie centrale du thorax, placez vos mains l’une sur l’autre, doigts relevés pour ne pas lui casser les côtes et bras tendus. Ensuite, faites 15 compressions cardiaques en appuyant avec le talon de 
la main et en y mettant le poids de votre corps. Alternez avec 2 insufflations de bouche-à-bouche. Une fois le massage cardiaque commencé, vous devez impérativement continuer jusqu’à l’arrivée des secours sous peine de faire mourir la victime.


Conclusion
Si vous avez appris ces gestes, vous pouvez peut-être sauver la vie de ce jeune en scooter. Mais c’est vrai, ça fait peur. Alors, pour apprendre les gestes qui sauvent et être à la hauteur face à des situations qui arrivent tous les jours, 
il existe des initiations aux premiers secours d’une durée de 1 heure, mais 
le plus efficace reste l’attestation de formation aux premiers secours ( AFPS ) qui dure entre 8 et 12 heures.

---------------------------------- Quiz ----------------------------------
1° En cas de brûlure, je mets du gras sur la plaie.

Vrai ou Faux


2° Une personne perd connaissance, je lui donne des gifles pour la réveiller.

Vrai ou Faux

 
3° En cas d’accident de voiture, je donne l’alerte en appelant le 18.
Vrai ou Faux

 

4° Je me fais mordre par une vipère, je suce ma plaie.
Vrai ou Faux

 

5° En tant que premier témoin face à une personne en situation de 
mort apparente, je dispose de 10 minutes pour lui sauver la vie.
Vrai ou Faux

 

6° Si une personne saigne du nez,  je dois l’allonger

Vrai ou Faux

 

7° Si une personne s’étouffe avec un objet, je lui donne des claques dans le dos.
Vrai ou Faux

 


Réponses
1° Faux : il faut passer la plaie sous l’eau pendant 5 min puis appeler le 15 
ou le médecin traitant.
2° Faux : je la place en position latérale de sécurité.
3° Vrai : j’appelle le 18 ou le 112.
4° Faux : je la lave à l’eau et au savon, je désinfecte avec un antiseptique et j’emmène la victime à l’hôpital en la faisant bouger le moins possible 
pour ne pas que le sang se répande plus rapidement dans le corps.
5° Faux : dans ce genre de situation extrême, je ne dispose que de 3 minutes 
à peine pour agir.
6° Faux : il ne faut pas l’allonger, mais lui comprimer le nez pendant au moins 
10 mn tête penchée en avant. Je consulte un médecin, si le saignement persiste.
7° Vrai : je lui donne 5 claques dans le dos au milieu des omoplates. Si c’est 
insuffisant, je me place derrière elle, je mets mes bras sous les siens puis avec mon poing fermé sous le creux de son estomac. J’exerce une pression sèche vers moi et vers le haut. En cas d’échec, toujours faire appel à un médecin dans n’importe quelles situations.


------------------------------------- Résultats -------------------------------------
Si tu as une majorité de vrai : Bravo ! N’oublie pas que de connaître les gestes qui sauvent est une chose et savoir les pratiquer ensuite en est une autre.
Si tu as une majorité de faux : Les gestes qui sauvent t’échappent. 
Comment feras-tu si tu es témoin d’un accident ? L’apprentissage des premiers secours peut sauver des vies. Penses-y…


Si tu es intéressé(e) pour apprendre les principales notions de sauvetage, tu peux appeler la croix rouge au 0 820 16 17 18 ( 0,18 euros / min ) ou surfer sur www.croix-rouge.fr.


La vie des gens, de tes proches peut en dépendre.