À BAS LES BONNES RÉSOLUTIONS !

QUI DIT NOUVELLE ANNÉE, DIT OBLIGATOIREMENT BONNES RÉSOLUTIONS.


MAIS ENTRE NOUS, QUI S’Y TIENT VRAIMENT ?


ET PUIS, APRÈS TOUT, RIEN NE NOUS OBLIGE À IMITER MÈRE TÉRÉSA. ALORS CETTE NOUVELLE ANNÉE VIVONS LÀ À NOTRE FAÇON ET POUR UNE FOIS SOYONS CRÉTINS ! JE SUIS LA CRÉTINE DE 2005, SUIVEZ MES CONSEILS !




1) ÊTRE GENTIL ET SERVIABLE ?

Ok pour tenir la porte de la vieille dame mais non pour être la bonniche de tout le monde. On vit une époque très marquée par l’individualisme, alors pourquoi ne pas être comme tout le monde ? Individualiste et donc désagréable (sans pour autant tomber dans l’excès). Vivien voudrait que je l’accompagne au concert de Natasha St Pier ? Il aime beaucoup cette chanteuse et je sais que cela lui ferait plaisir. Seulement moi je la déteste et je n’ai donc aucune envie de sacrifier une de mes soirées pour entendre pendant une heure et demie de la musique qui m’horripile. Après tout, je n’ai pas décidé de mener une vie d’abnégation. Egoïste, oui je le suis, démesurément même. Les rares moments où il m’arrive d’être serviable, je dois avouer que c’est plus par estime de moi-même que par pure bonté !



2) ÊTRE HUMBLE ?

La modestie et moi, ça fait deux ! Je n’ai absolument aucune raison de l’être vu que je suis la personne la plus parfaitement parfaite qui existe ici-bas. Je considère que Socrate, Léonard de Vinci ou encore Einstein sont les précurseurs de mon génie sans pareille. Je suis adepte du « moï-isme », c’est-à-dire que je crois en un seul Dieu : Moi. Je suis à la fois la Bonne Nouvelle que tout l’univers attend ainsi que l’Elue qui ne tardera pas à sauver la planète. Je n’ignore pas l’influence que j’ai sur le reste de la planète et derrière mon corps divin se cache l’âme la plus extraordinaire. Je ne sais pas quelles fées se sont penchées sur mon berceau à ma naissance, mais elles n’ont pas raté leur coup : je suis incontestablement la 8ème merveille du monde. Pour couronner le tout, je mène une vie exemplaire. Enfin bref, je ne me prends pas pour rien? Normal : je ne suis pas rien ! Je dirai même plus : je suis le nombril du monde. Si j’ai un conseil à vous donnez : observez-moi, admirez- moi et prenez-en de la graine !



3) ÊTRE COOL ET DE BONNE HUMEUR ?

Pourquoi être cool, quand on peut être stressé et donc faire chier son monde ? Thalasso thérapie, yoga, ying-yang et tout le bordel : merci bien. Pour moi ce sera café et nervosité. Je suis toujours pressée et énervée. Je ne sais pas pourquoi, j’ai juste envie d’être comme la majorité des citadins : hyper-désagréable. Chaque minute, je manque de me faire écraser par une voiture parce que je n’ai pas traversé en temps et en heure. Et je n’oublie surtout pas d’engueuler le chauffard : « non mais ça va pas la tête ! ». Mais attention, être stressée est une activité à part entière : il faut l’être 24h/24h et surtout adopter toutes les attitudes qui vont avec. Ne surtout pas négliger le petit rictus au niveau de la bouche, qui dit à tout le monde qu’aujourd’hui vous êtes de mauvais poil et qu’à la moindre parole de travers… ça va barder !



4) ÊTRE FASHION ?

Et puis quoi encore ! Pourquoi devrait-on porter un tee-shirt du Che (sans même savoir qui c’est !) simplement parce que ça fait « rebelle » ? Pourquoi devrait-on avoir six paires de converses parce que ça fait « top » ou regarder Star Academy parce que tout le monde regarde Star Academy ? Notre assujettissement aux modes découvre bien notre petitesse d’esprit. Soyons donc uniques et respectons notre personnalité. Le seul problème, me direz-vous, c’est que la mode est tellement diversifiée que paraître unique, de nos jours, n’est pas chose facile. Don’t worry ! J’ai trouvé la solution qui vous permettra d’être à la fois à l’aise et original : le pyjama. C’est le vêtement idéal ! Que vous soyez grand, gros, petit, mince… vous vous y sentirez tellement bien que vous bannirez à tout jamais les jeans et autres futilités du 21ème siècle. Et vous aurez bien raison ! Je prédis même que le pyjama sera le futur uniforme scolaire d’ici quelques années.



5) ÊTRE CULTIVÉ ?

A quoi bon connaître la date du couronnement de Charlemagne ou encore le nom du plus long fleuve d’Europe ? L’essentiel est de ne pas oublier sa date d’anniversaire. L’inculte a le mérite d’apporter un peu d’animation. Imaginez donc l’effet qu’il peut produire lorsque, au beau milieu d’une conversation dite « intello », il lance que la Joconde a été peinte par Van Gogh ! Etre inculte donne un petit air nonchalant. Pourquoi contredirait-on une personne qui est intimement persuadée que New York est la capitale des Etats-Unis ou que Picasso est un grand peintre de la Renaissance ? La culture est la clé essentielle pour intégrer de grandes écoles ou tout simplement accéder à une vie sociale. Mais faire Sciences-Po et avoir des amis sont plutôt des bonnes résolutions, ce ne sont donc pas nos priorités pour l’instant.



6) ÊTRE BIEN-ÉLEVÉ ?

Si avoir une vie sociale ne fait pas partie de nos résolutions, nous n’avons donc aucune raison d’être bien élevé. « S’il vous plaît », « merci bien », « il n’y a pas de quoi »… Que de paroles en l’air et quelle perte de temps ! Comme se plaisait à affirmer Mark Twain « la bonne éducation consiste à cacher tout le bien que nous pensons de nous-mêmes et le peu de bien que nous pensons des autres ». Entendre quelqu’un roter n’a jamais tué personne. Ne nous voilons pas la face, les règles de bienséance ne servent qu’à masquer nos vices. Ne pas dire bonjour à notre voisin nous évite d’être hypocrite avec lui, car dans le fond, est-ce que nous lui souhaitons vraiment de passer une bonne journée ?



7) S’INTÉRESSER À L’ACTUALITÉ ?

Ne plus écouter les nouvelles, ne plus lire les journaux. Assumer franchement sa petite vie égoïste et confortable et ne plus se divertir des malheurs des autres. Vivre reclus chez soi et ne se préoccuper que de nourrir son chat, de laver ses carreaux (pas trop quand même, il ne faudrait pas apercevoir ce qu’il se passe dehors) ou de repasser ses chemises. Si j’ai décidé de me débrancher de l’actualité, c’est uniquement par paresse et soucis d’économie. Car être au courant des informations internationales et quotidiennes nécessiteraient de lire le journal tous les jours et de regarder les JT matins et soirs. Cela prendrait un temps considérable. Seulement le temps c’est de l’argent ! De plus, vu tous les médias existants, il faudrait prendre la peine de sélectionner le journal, la fréquence radio ou la chaîne de télévision à suivre quotidiennement et ensuite faire le tri des informations.

Alors j’ai décidé qu’il valait mieux créer sa propre information plutôt que de recevoir celle des autres. Si cette liste de mauvaises résolutions (un peux excessives, certes) a choqué l’âme sensible de certains, c’est qu’ils ne se connaissent pas assez bien. Car en réalité, c’est ce que la plupart d’entre nous faisons chaque année, et ce, malgré les bonnes résolutions que nous nous étions fixées. A vous d’opérer un choix entre la liste de la crétine 2005 et la liste de vos vieilles résolutions pleines de bons sentiments. Quoi que vous ayez choisi, bonne année !